//
vous lisez...
Article

Médecine, mensonges et propagande

Médecine Mensonges
Les traitements dont la médecine officielle ne parle pas

Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs face aux douleurs et aux maladies.

Si vous avez de l’arthrose, par exemple, votre médecin vous prescrit sans doute des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, diclofénac, ibuprofène…). Peut-être recevez-vous des infiltrations de cortisone.

Ces médicaments suppriment partiellement la douleur, mais ils ont des effets secondaires et ils ne règlent pas la cause de la maladie (la destruction du cartilage).

On sait pourtant aujourd’hui que des composés naturels pourraient eux, non seulement soulager la douleur, mais aussi relancer la production de cartilage. Dans plusieurs études, des patients touchés par l’arthrose sont revenus des années en arrière.

Ils ont retrouvé la souplesse qu’ils avaient des années plus tôt, sans effets indésirables. Certains ont pu éviter ou retarder la pose d’une prothèse de genou. Ce sont des résultats de recherches scientifiques approfondies qui ont été publiées dans des revues médicales internationalement reconnues : The Lancet (1) et The Archives of Internal Medicine (2).

Ces résultats ne sont bien sûr pas garantis pour tout le monde. En particulier, si vous souffrez depuis des années et que vous avez déjà essayé tous les traitements, je ne vais évidemment pas vous dire qu’une solution naturelle va tout résoudre. Peut-être même, et c’est très triste à dire, ne trouverons-nous pas de solution dans cette direction.

Mais il n’y a aucun doute que, pour certaines personnes, la santé naturelle marche là où la médecine conventionnelle a échoué. Dans un grand nombre de maladies, il existe des pistes, des approches qui ne percent pas dans le système de santé officiel.

Il est absurde que les personnes touchées par ces maladies n’en soient pas informées.

Je vous ai cité l’exemple de l’arthrose mais ce n’est qu’un cas parmi les autres :

« Ils n’ont plus le diabète »

Prenez le diabète : on sait aujourd’hui faire reculer la maladie et diminuer la prise de médicaments de façon naturelle. Dans certains cas, les malades retrouvent une santé normale.

Là aussi, il s’agit de résultats qui ont été publiés dans une revue scientifique internationalement reconnue : il s’agit de la revue médicale de référence Diabetologia, éditée par l’Association Européenne pour l’Etude du Diabète (EASD : European Association for the Study of Diabetes) (3).

Des chercheurs de l’Université de Newcastle, au Royaume-Uni ont suivi des diabétiques en surpoids. Durant 8 semaines, ils leur ont fait suivre un régime alimentaire particulier, il est vrai très restrictif.

Mais le résultat de ces huit semaines de régime donne à tous les diabétiques du monde des perspectives nouvelles face à leur maladie :

La glycémie à jeun et après un repas des participants est peu à peu redevenue normale. Leur pancréas, qui avait dans bien des cas cessé de fonctionner, a retrouvé ses capacités normales de production d’insuline.

Pour tous les participants, la totalité des symptômes du diabète a disparu durablement. Et je répète que ce changement a eu lieu sans aucun médicament chimique, par la seule modification de l’alimentation.

Mais ce n’est pas tout : lorsque les participants se sont mis à consommer des nourritures en principe interdites aux diabétiques, on s’est aperçu qu’une grande majorité d’entre eux réagissaient comme s’ils n’avaient jamais été malades :

Ils n’avaient plus le diabète.

Plus impressionnant encore, ce phénomène s’est révélé être durable : trois mois après avoir repris un régime alimentaire normal, 64 % des participants ne présentaient toujours aucun symptôme de la maladie.

Ceci pour vous donner une idée de la puissance que peuvent avoir les solutions naturelles.

Et que dire des maladies cardiovasculaires ?

Réduire le risque d’infarctus et d’AVC

Huit millions de Français aujourd’hui prennent des médicaments contre le cholestérol. Il est pourtant démontré que ces médicaments ne diminuent pas le risque de décès par accident cardiaque.

Je sais que ces propos vont choquer : ce que je dis est exactement le contraire de ce qui est enseigné dans les Facultés de Médecine. Mais c’est ce que les chercheurs les plus en pointe en cardiologie ont démontré. Nous avons d’ailleurs en France un des plus éminents spécialistes dans ce domaine, le Docteur Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS, cardiologue. Il est l’auteur de plusieurs livres dont les titres ne laissent planer aucun doute : « L’arnaque du cholestérol », « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent, il vous soignera sans médicaments » ou encore « Cholestérol, Mensonges et Propagande ».

Le Docteur Michel de Lorgeril, lui aussi, a publié des centaines d’articles dans les plus grandes revues médicales internationales, comme « The Lancet », « The American Journal of Cardiology », ou encore le « Journal of Internal Medicine ».

Il dénonce le fait qu’on donne à des millions de personnes fragiles du cœur des médicaments qui provoquent potentiellement de graves effets secondaires, alors qu’il existe des solutions naturelles qui permettent une réduction plus importante du risque cardiovasculaire, sans médicament, ou en tous cas avec un minimum de traitements – y compris pour les personnes qui ont déjà eu un infarctus et un AVC !

Mais autant ses travaux sont reconnus dans les pays étrangers (Angleterre, Etats-Unis…) autant ils ont du mal à passer en France.

Ce n’est pas une surprise quand on connaît la puissance de l’industrie pharmaceutique.

Elle déploie des efforts énormes pour convaincre les médecins que les médecines alternatives sont basées sur des illusions (effet placebo, etc.), et que seuls les médicaments chimiques ont un effet prouvé scientifiquement.

Les médecines naturelles sont des médecines de pointe

En réalité, les médecines naturelles font l’objet elles aussi, d’intenses recherches scientifiques.

La connaissance a beaucoup progressé. Il existe des revues scientifiques sur la médecine naturelle qui ont le même degré d’exigence et de rigueur que les revues traitant de médecine conventionnelle… […]

Aidez votre corps à guérir avec des aliments sains et des nutriments essentiels

Aidez l’organisme à guérir en lui apportant des aliments sains et des nutriments ciblés. Cette science s’appelle la nutrithérapie, et les chercheurs avant-gardistes la considèrent comme la médecine qui va révolutionner le troisième millénaire.

Pour saisir tout l’intérêt de la nutrithérapie aujourd’hui, il faut d’abord savoir que, depuis 1950, le régime alimentaire des populations occidentales s’est dramatiquement appauvri.

Les légumes et les fruits frais consommés aujourd’hui par les populations des pays industrialisés n’ont plus la même richesse nutritionnelle qu’autrefois.

Et ce n’est pas étonnant : les sols, autrefois riches en minéraux, ont été épuisés par les méthodes modernes d’agriculture intensive.

Selon une récente étude réalisée par l’Institut de Veille Sanitaire auprès d’un millier de personnes, entre 3,7 millions et 7,1 millions de Français souffrent de malnutrition.

Pas en 1850. Aujourd’hui, en 2013.

De nombreux cas de diabète, d’hypertension, de dépression sont donc aggravés par le manque de nutriments et par la consommation d’aliments néfastes à la santé. Mais malheureusement, souvent par manque de formation, les médecins actuels essayent de « soigner » ces maladies par des médicaments chimiques qui épuisent encore plus les réserves de l’organisme.

Pas d’effets indésirables

Par exemple, l’aspirine est efficace contre beaucoup de douleurs… mais elle abîme la paroi de l’estomac. Elle peut provoquer de graves saignements, parfois même des ulcères dans votre système digestif.

La cortisone réduit les inflammations, mais elle stimule les infections. A long terme, elle provoque de l’ostéoporose, du diabète, des dérèglements hormonaux, des gonflements sur le visage et des problèmes de peau.

Les antibiotiques vont tuer certains germes… mais ils ravagent la flore intestinale. Ils affaiblissent le système immunitaire, et peuvent être toxiques pour le foie et les reins. Ils favorisent le développement de levures qui peuvent infecter la bouche (muguet ou candidose) et les mycoses au niveau de l’appareil génital.

La médecine naturelle, au contraire, exerce ses bienfaits sur l’ensemble de votre corps, et de votre être.

Lorsque, par exemple, vous prenez de la vitamine D pour renforcer vos os, vous réduisez en même temps votre risque de cancer. Les oméga-3, qui réduisent le risque cardiovasculaire, améliorent aussi le moral (effet anti-dépresseur) et réduisent la dégénérescence maculaire.

Mais attention : ces substances, mêmes si elles sont naturelles, ne doivent jamais être utilisées imprudemment. Dans tous les cas, et en particulier si vous êtes sous traitement médical, vous devez demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre un nouveau traitement. Parce que la plupart des produits naturels contiennent malgré tout des principes actifs.

Ils n’ont pas d’effet indésirable, mais le risque d’interaction et surdosage est toujours présent…[…]

  • En cas de rhume, par exemple, vous pourriez essayer de prendre de la vitamine E et du zinc ;
  • Maux de tête et migraines : le magnésium et la vitamine B2 peuvent faire une différence importante ;
  • Hypertension : augmenter vos apports de potassium et diminuer ceux de chlorure de sodium ;
  • Perte de cheveux : la vitamine D, la glutamine, la cystine pourraient vous aider ;
  • Fonctions mentales : évitez le déclin cognitif lié à l’âge avec deux substances naturelles, l’acétyl-L-carnitine et la choline.

Et si vous prenez des médicaments contre le cholestérol (statines), pensez à prendre de la coenzymeQ10 pour augmenter votre énergie cellulaire, renforcer vos tissus musculaires (en particulier votre coeur), et lutter contre les pertes de mémoire (effets secondaire fréquent des statines)…[…]

Mais attention : n’allez pas croire que la santé naturelle moderne consiste à vous imposer des régimes contraignants, des nourritures sans saveur et difficiles à avaler. Bien au contraire, les recherches les plus récentes prouvent par exemple que, avant même d’envisager de prendre le moindre complément alimentaire naturel, vous rendriez déjà un grand service à votre corps en mangeant tout simplement plus de… bonnes graisses.

Surtout ne supprimez PAS les graisses de votre alimentation !

Depuis 40 ans, les pouvoirs publics essaient de persuader la population que les graisses alimentaires sont l’ennemi public n°1.

Cette allégation n’est pas confirmée par les recherches scientifiques les plus récentes. Au contraire, elles indiquent que vous devez, selon toute probabilité, augmenter votre consommation de bonnes graisses !

Huile de colza, huile de lin, poissons gras, noix, mâche, potiron et pourpier contiennent des graisses qui réduisent la mortalité cardiovasculaire. Si vous manquez de ces graisses, vous augmentez votre risque de maladie et de dépression. Plusieurs huiles font même baisser votre taux de cholestérol.

De plus, dans le cadre d’un régime amaigrissant, consommer des graisses est indispensable pour vous donner un sentiment de satiété, nécessaire pour perdre du poids. Si vous souffrez de la faim, votre corps se met en « mode famine » : il ralentit son métabolisme pour économiser des calories, ce qui vous fait garder vos kilos en trop.

Il est vrai que, à première vue, vous allez penser que ces recommandations sont étonnantes. Et pourtant […] vous vous apercevrez que l’essentiel de ce qu’on lit et entend depuis quarante ans sur les graisses est totalement contraire à la vérité scientifique.

Savez-vous que la population américaine n’a cessé de diminuer sa consommation de graisse depuis 1975 ? Cela n’a nullement empêché une explosion des problèmes d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabètes, de cancers…

Aujourd’hui, la recherche la plus en pointe sur les corps gras a démontré leur effet bienfaisant, et indispensable à de nombreux processus biologiques…[…] apprenez à choisir vos huiles et à adapter votre façon de cuisiner pour que les graisses que vous consommez vous fassent gagner des années de longévité avec un corps et un cerveau en pleine forme.

La recherche en nutrition moderne a démontré que de nombreux aliments vous font vieillir, en causant plusieurs types de réactions gravement néfastes pour vos cellules et vos organes (en particulier vos artères et votre cerveau) :

  • l’oxydation, qui entraîne la mort cellulaire et des dommages sur l’ADN (source de cancers) ; elle est causée par la consommation d’aliments qu’il est pourtant facile d’éviter ;
  • la glycation : des protéines et des sucres – fructose et glucose – se combinent pour former des corps durs qui rigidifient vos organes. C’est un peu comme quand vous faites cuire un œuf trop longtemps : il n’est pas possible de revenir en arrière. Les dégâts sont irréversibles. La glycation se produit notamment lorsque vous mangez le « grillé » des viandes rôties, et en particulier des barbecues.
  • l’inflammation : lorsqu’elle est chronique, elle tue les cellules cérébrales, ralentit la circulation et peut provoquer le détachement de plaques d’athérome, qui obstruent des vaisseaux plus petits (risques d’infarctus et d’attaques).

Toutes ces réactions sont favorisées par le choix d’aliments inadaptés.

La bonne nouvelle, c’est que, inversement, d’autres aliments ont l’effet contraire : ils protègent vos cellules, maintiennent leurs parois jeunes et souples, soignent vos organes, font épaissir votre peau, et peuvent contribuer à restaurer des fonctions physiques, neurologiques et même psychologiques attaquées depuis des années.

Quelques exemples :

  • Le magret de canard qui reconstitue vos stocks d’antioxydants, pour lutter contre les radicaux libres et l’oxydation ;
  • comment cuisiner le gigot d’agneau pour que seules les bonnes graisses passent dans votre système sanguin ;
  • le dessert aux framboises qui protège contre les maladies cardiaques ;
  • la marinade au citron-vert qui reconstitue vos réserves d’oméga 3 ;
  • les artichauts farcis qui détruisent les cellules cancéreuses ;

Les remèdes cachés dans votre garde-manger.

Les conseils […] peuvent parfois être aussi simples que de vous recommander de manger des bananes, des pommes, ou encore des avocats :

Les bananes contre l’infarctus : les bananes sont une excellente source de vitamine B6 et de vitamine C, de fibres alimentaires et de manganèse. Mais elles contiennent aussi beaucoup de potassium, un élément qui s’est beaucoup raréfié dans l’alimentation des populations occidentales depuis 30 ans. Le potassium est nécessaire pour conserver une pression artérielle normale et un bon fonctionnement du cœur. Manger une banane (pas trop mûre) par jour peut donc aider à prévenir l’hypertension artérielle et à protéger contre l’infarctus.

La pomme contre l’ostéoporose : la pomme contient de la procyanidine B-2, qui joue un rôle clé pour retarder les signes de vieillissement, prévient l’apparition de rides et stimule la croissance des cheveux. Des chercheurs français ont découvert qu’un flavonoïde appelé phloridzine, qui se trouve uniquement dans les pommes, peut protéger les femmes post-ménopausées de l’ostéoporose et peut également augmenter la densité osseuse. De nombreuses études ont également montré que manger des pommes peut aider à prévenir de nombreux types de cancer, l’asthme, le diabète, l’hypertension artérielle et la prise de poids !

Les avocats et le cancer : les avocats sont reconnus depuis longtemps pour leurs propriétés anti-cholestérol et leur capacité à maintenir la santé cardiovasculaire. Mais il y a du nouveau : selon les derniers résultats de recherche du Dr Steven M. D’Ambrosio et ses associés à l’Ohio State University, aux États-Unis, il semble que les composés phytochimiques extraits de l’avocat Haas (variété à peau rugueuse et sombre) sont capables de détruire les cellules cancéreuses par voie orale ainsi que d’empêcher les cellules pré-cancéreuses d’évoluer en cancer.

C’est encore un exemple d’information vitale que vous n’aurez qu’en lisant Les dossiers de Santé & Nutrition.

Nous vous faisons également découvrir les plantes exotiques, que vous pouvez ajouter à votre cuisine et qui peuvent faire des merveilles pour votre santé :

Deux cuillères à soupe de graines de salba, aussi appelées chia, contiennent plus de fibres qu’une dose de laxatif chimique Metamucil et vous apporte 3.050 mg d’oméga-3 – l’équivalent de plus de cinq gélules d’huile de lin, ou de dix gélules d’huile de poisson. Avec sa haute teneur en acide chlorogénique et caféique, ce super-aliment récemment découvert facilite également le métabolisme du glucose et le contrôle du poids parmi ses innombrables autres avantages pour la santé.

Des études ont montré que l’ashitaba (un légume à feuilles vertes d’Extrême-Orient) peut contribuer à améliorer la santé ainsi qu’aider à traiter un certain nombre de problèmes médicaux. Il s’agit notamment de l’immunité affaiblie par les infections bactériennes et virales, lhypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, des douleurs musculaires, et du diabète de type 1 et de type 2. Il favorise également la détoxification du sang, du foie et des reins.

[…] Pas un jour ne s’écoule sans que les médias n’annoncent un danger supposément mortel dans nos assiettes ou nos étagères de salle-de-bain.

Cependant, quand vous apprenez du jour au lendemain qu’un produit utilisé depuis des dizaines d’années sans inconvénient notable est soudainement déclaré comme un poison dangereux à interdire immédiatement, il est indispensable de faire preuve d’esprit critique.

Bien souvent, derrière les gros titres des journaux, se cachent des agences de communication et de « public relations », financées par des lobbies industriels pour détruire des concurrents. Cela peut aussi être des labos cherchant à vendre des vaccins. Ou tout simplement un moyen pour les médias de faire plus d’audience.

C’est pourquoi nous vous donnons une information objective sur l’efficacité réelle des vaccins anti-grippe, ce qu’il faut penser des dangers de l’aspartame ou du Bisphénol-A…[…]

Les remèdes naturels cachés… dans les étagères de votre cuisine. Attention, encore une fois, il peut y avoir des contre-indications donc consultez toujours votre médecin avant de changer de régime ou de prendre des produits nouveaux, y compris s’ils sont naturels :

Diabète : le clou de girofle et la cannelle ralentissent l’absorption du sucre par vos muqueuses ; vous limitez ainsi votre pic de glycémie après le repas en les ajoutant à vos desserts. L’acide alpha-lipoïque protège les diabétiques contre les problèmes cardiaques et neurologiques (250 à 500 mg/jr).

Vieillissement et détoxification : avocat cru, melon, asperges, pamplemousse, courge, patate avec la pelure, fraises, tomate crue, orange, cantaloup, chou-fleur, brocoli, pêche, oignon, courgette, carotte crue, épinards crus sont source de glutathion, une protéine dont on manque en prenant de l’âge et qui détoxifie les cellules.

Maladies cardiovasculaires : la carotte accroît l’immunité grâce au bêta-carotène qu’elle renferme en grande quantité. Le jus de carotte frais (par extracteur) est particulièrement efficace (250 ml donnent 24 mg de bêta-carotène).

Sources  de cet article (dont nous avons délibérément expurgé les passages publicitaires, excellents, mais contraires à la ligne éditoriale d’Histoiresdefrance®) :

(1) Reginster JY, Deroisy R, Rovati LC, Lee RL, Lejeune E, Bruyere O, Giacovelli G, Henrotin Y, Dacre JE, Gossett C. Long-term effects of glucosamine sulphate on osteoarthritis progression: a randomised, placebo-controlled clinical trial. Lancet 2001 Jan 27;357(9252):251-6.

(2) Pavelka K, Gatterova J, Olejarova M, Machacek S, Giacovelli G, Rovati LC. Glucosamine sulfate use and delay of progression of knee osteoarthritis: a 3-year, randomized, placebo-controlled, double-blind study. Arch Intern Med 2002 Oct 14;162(18):2113-23.

(3) Lim EL, Hollingsworth KG, Aribisala BS, Chen MJ, Mathers JC, Taylor R.; Reversal of type 2 diabetes: normalisation of beta cell function in association with decreased pancreas and liver triacylglycerol. Diabetologia, doi : 10.1007/s00125-011-2204-7.

Enfin, pour rendre à César ce qui appartient à Jules (Jean-Marc Dupuis) :
NPSN Santé SARL, rue Faucigny 5, 1700 Fribourg. Pour toute question, merci d’adresser un message à contact@santenatureinnovation.com ou bien par téléphone au (33) 1 58 83 50 73.

Publicités

À propos de Lio de France

Lisez donc les posts de mes blogs : https://histoiresdefrance.wordpress.com http://polytechniquemines.wordpress.com http://viaducdufrioul.wordpress.com http://actionetcommunication.wordpress.com http://mercuredordefrance.wordpress.com http://atrium-center.blogspot.com http://delannoy.blogspirit.com ainsi que les blogs en français dont je corrige l'orthographe : http://chayR.blogspirit.com http://cigp.blogspirit.com http://doublegenre.wordpress.com

Discussion

Une réflexion sur “Médecine, mensonges et propagande

  1. Merci pour votre article très bien structuré et source de bonnes résolutions ,je ne connaissais pas les bienfaits de l’avocat hass, ni les artichauds farcis(de quoi?), mais au fait comment faire pour bien cuisiner l’agneau?

    J'aime

    Publié par gima46 | 25 juin 2015, 20 h 14 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Articles récents

histoires de France

Catégories

Follow Histoires de France on WordPress.com
avril 2015
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 015 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :