Il est un merveilleux monde, de paix et de sécurité, l’Union Européenne, à laquelle la France a confié (abandonné) – et ce malgré un vote de 55% de voix défavorables – sa souveraineté économique, monétaire, fiscale, diplomatique, sociale … mais attention, elle a préservé l’essentiel : son exception culturelle … quand même ! C’est dans ce Jardin des Hespérides new look que Junk hercule lance, avec son équipe de gens non élus, la mise en oeuvre d’un super programme de jardinage, car en cet Eden, tout ne respire pas (encore) la beauté, le calme et la volupté. A titre d’exemple, il n’est pas (encore) arboré de pommiers d’or et on y trouve, entre autres, au moins 3 fruits pourris et 2 animaux dangereux qu’il faut vite traiter avec des produits des Amériques (Monsanto) ou de la Germanie (Bayer), soit  : une oseille plutôt rachitique (véritable spécimen de crise économique), des épinards au faible pouvoir énergétique, des melons immigrés, des ours des monts de l’Est (agressifs et très belliqueux) et enfin des humanoïdes qui filent un mauvais coton.
Voir ci-dessous le détail avec les [notes explicatives d’Histoires de France] entre crochets.