//
vous lisez...
Non classé

Coworking : auto entrepreneur, mais pas seul ?

Le chômage est un terme plutôt positif quand il s’agit de prendre des congés et de chômer un jour férié. D’autre part,  comme le chantait si bien Henri Salvador si « le travail c’est la santé ne rien faire, c’est la conserver ». Mais il y a d’autres choses plus urgentes à réformer en France, aussi pour ce qui est de gagner sa vie par le produit d’une activité indépendante qui évite de solliciter onques entreprises, voici un concept intéressant, dans la mesure où se lancer dans la création de sa propre activité peut paraitre une bonne idée, mais risque vite de tourner au cauchemar. Un cauchemar alimenté entre autre par le R.S.I. qui ne « vous manquera pas » et à jouer les hommes orchestre, vous risquer vite de vous époumoner. Alors, que diriez vous de vous lancer seul, mais accompagné comme dans une auto école ?
.
.
Titre Original de l’article repris du blog d’Anne-Sophie Novel :
Le coworking s’étend partout en France : les raisons de s’y mettre

CarteFranceCoWorking

Qu’ont en commun les termes :
Mutinerie, Beeotop, Ruche, Usine, Bocal, Vaisseau, Kabane, Arrêt Minute?

Réponse: ils qualifient des espaces de coworking,

[Ce sont des ] lieux de travail partagés qui rassemblent des professionnels de tout horizon. Alors que le premier du genre a vu le jour à Paris en 2008, il en existe maintenant plus de 200 à travers la France. L’occasion de revenir sur les raisons d’une telle diffusion.

Partager plus que de l’espace

Loin de s’apparenter à de simples espaces de bureaux partagés, les espaces de coworking offrent un type d’organisation du travail qui permet de partager un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. Né de la multiplication du nombre de travailleurs indépendants souhaitant partager un lieu d’exercice de leur activité facilitant les échanges, la coopération et la créativité, le coworking permet de partager bien plus que de l’espace.

UsineBelfort_IGP8805

A Belfort par exemple, l’Usine permet aux coworkers d’expérimenter de nouvelles formes de travail et d’intelligence coopératives au sein d’un éco-système d’entreprises. Lancé en 2010, l’espace s’étend sur 200 mètres carrés et l’association compte une bonne quarantaine d’adhérents, dont 15 sont sur place tous les jours.

Emilie Castellano, co-fondatrice du lieu, insiste sur les possibilités ainsi ouvertes: répondre à des appels d’offre commun, coopérer au quotidien, développer des outils communs, participer à une dynamique de projets collectifs via le conseil de coworkers qui se réunit une fois par mois. « On travaille sur le sens du travail, ainsi que sur le partage de savoirs et de connaissances« , explique la jeune femme qui oeuvre à la création d’une offre de formation complète autour de « l’entreprise intelligente », conçue pour allier stratégie, relations humaines, outils du numérique, ergonomie au travail, etc.

Développer des atouts pour l’entreprise

Les entreprises ont tout à gagner à tester la formule. Pour les collaborateurs désireux de travailler à distance, cela fournit une solution adaptée à leurs attentes si un lieu de coworking se situe à proximité de leur domicile.

Aperçu d'un espace de réunion au loft Fifty Partners

Les entreprises peuvent aussi optimiser l’espace disponible et non usité de leurs locaux.

Chez 50 Partners, l’ouverture d’un espace de coworking a été décidée suite à un déménagement dans des locaux de 650 mètres carrés dans le centre de Paris. Pour Jérôme Masurel, co-fondateur de l’entreprise, « le coworking est une solution parfaite pour créer une communauté, favoriser des échanges et de la collaboration. Principes qui sont au coeur de la dynamique que l’on veut créer« . D’ailleurs, chacun des 80 coworker est invité à présenter son activité les vendredis de 9h30 à 10h. Des challenges sportifs sont également organisés pour la bonne cause via www.sport4change.com, etc.

Autre atout: la possibilité de tester un concept à l’étranger sans engager de lourdes dépenses pour s’y implanter.

« Les espaces de coworking permettent aux entreprises de limiter leurs dépenses immobilières: elles économisent du temps, de la gestion, et n’ont aucun bail à payer si leur business ne prend pas » explique Eric Van Der Broek, co-fondateur de Mutinerie et de Copass (un passeport international de coworker).

Sur Bureaux à Partager (cf. cet article), pas moins de 1500 entreprises ont déjà partagé leurs bureaux (de 50 à 500 mètres carrés en moyenne) en 2014.

La jeune pousse, qui se compare à un « Airbnb du bureau », aide les gens à se rencontrer et à trouver des espaces partagés. Sur les 4000 professionnels y cherchant un lieu de travail, indépendants, T.P.E. et P.M.E. représentent chacun un tiers du marché. « L’animation et l’accompagnement proposé dans un espace de coworking le distingue largement d’un incubateur » insiste Clément Alteresco, dont l’activité consiste aussi à aménager et gérer des espaces disponibles.

Espace de coworking au Beeotop

Signalons au passage que développer un coworking entre désormais dans la stratégie de certains groupes.

Le Beeotop par exemple, est un immeuble de 6500 mètres carrés situé place Clichy, à Paris. Réaménagé par Generali en 2013 afin de créer un espace de travail fertile à l’engagement sociétal, il va bientôt abriter 500 personnes: « le Beeotop s’inscrit dans la lignée des actions menées par Generali depuis 15 ans en faveur de l’entrepreneuriat d’avenir », explique Frédérique Mallefant, responsable de ce lieu conçu comme un laboratoire d’innovation sociale. Sur place se situent le siège social de Youphil, des salariés de l’association PikPik Environnement, des responsables de start-ups engagées dans la conciergerie citoyenne (Alter’Services) ou le colisage partagé (Jwebi), ou bien encore les locaux de l’entreprise Repar’Tout, l’ObsAR (observatoire des achats responsables), Inspirience (organisation d’événements engagés), l’agence RUP – ainsi que les locaux de l’ONG Action contre la faim.

Redynamiser un territoire

Dans la carte de France établie pas coworking-carte.fr, l’Île-de-France est, sans surprise, en tête du classement avec 87 espaces de coworking.

Les régions Rhône-Alpes et P.A.C.A. sont quant à elles sur la deuxième et troisième marche du podium avec, respectivement, 23 et 17 espaces.

L’avantage, sur les territoires, est de recréer des échanges locaux et de favoriser l’implantation d’activités…

… qui n’auraient sans doute pas été en mesure de s’y installer autrement. Autre possibilité ainsi créée: favoriser la création de zones d’écologie industrielle et de partage, où les ressources des uns se prêtent aux autres, et circulent ainsi plus facilement d’une activité à une autre.

Comme l’apparition de nouveaux espaces dans la ville (type recycleries ou Fab Lab), les espaces de coworking sont une preuve vivante de la diffusion d’une nouvelle économie du partage dans les villes et les villages.

En mars 2013, on comptait plus de 2500 espaces de coworking dans le monde d’après cette chronologie de l’histoire du coworking effectuée par le magazine américain Deskmag.

Alors, prêt à vous lancer ?

[article de ] Anne-Sophie Novel / @SoAnn sur Twitter

Pour aller plus loin

++ Un blog à suivre sur ces sujets: ZeVillage

++ Nouveau sur le web: Amazing, le média citoyen des tiers-lieux
.
.

POST SCRIPTUM

Stroumpf assis

Si ces articles ont éveillé en vous le désir de ne pas rester les bras croisés, alors :
.
Inscrivez vous sur ce blog et ou sur nos pages Facebook

1) Page FACEBOOK : Les amis d’Histoire de France (Forum de discussion)
.
https://www.facebook.com/groups/297978957069601/members
.
2) Page FACEBOOK : Histoire de France (rappel des articles + commentaires)
.
https://www.facebook.com/histoiresdefrance?ref=hl
.
3° Page FACEBOOK / Perso / Lio de France (tous les articles de Lio)
.
https://www.facebook.com/delannoy2
.
Laissez un commentaire, ou attendez tranquillement chez vous, qu’on vienne vous chercher …
.
Nous contacter ? contact@histoiresdefrance.org
.
Faire un DON à O.N.G. Histoires de France®
Compte BITCOIN n° 1PFgEQ7vsD2tDKWLyfev2fQccQaEz5ePf3

PHI
Advertisements

À propos de Lio de France

Lisez donc les posts de mes blogs : https://histoiresdefrance.wordpress.com http://polytechniquemines.wordpress.com http://viaducdufrioul.wordpress.com http://actionetcommunication.wordpress.com http://mercuredordefrance.wordpress.com http://atrium-center.blogspot.com http://delannoy.blogspirit.com ainsi que les blogs en français dont je corrige l'orthographe : http://chayR.blogspirit.com http://cigp.blogspirit.com http://doublegenre.wordpress.com

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Articles récents

histoires de France

Catégories

Follow Histoires de France on WordPress.com
septembre 2014
L M M J V S D
« Août   Oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 015 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :